À DÉCOUVRIR, AILLEURS…

Petit, rural, mais patrimoine !
Sortez des sentiers battus et partez à la découverte du petit patrimoine de nos villages qui contribue à l’identité et à la diversité culturelle des Terres du Val de Loire… Jolies églises en pierre, châteaux discrets, maisons traditionnelles, moulins à vent ou à eau, lavoirs fleuris, charmantes fontaines désaltérantes ou dolmens millénaires, il y en a pour tous les goûts !


〉 AUX ALENTOURS DE BEAUGENCY

CRAVANT | 8 km au nord de Beaugency

Église de Cravant

À seulement quelques kilomètres au nord de Beaugency, la paisible commune rurale de Cravant s’ouvre sur La Beauce. Son église, du nom de Saint-Martin (postérieure au 13e siècle) se dresse fièrement au cœur du village. Elle conserve de précieux objets tel un orgue, classé Monument Historique.

 

LAILLY-EN-VAL | 5 km au sud de Beaugency

Lailly en Val

Située sur la rive sud de la Loire, la commune de Lailly-en-Val s’est installée à la limite du Val, terre agricole, et de la Sologne, terre de forêt, de marécages et d’étangs. Riche de grandes propriétés bourgeoises comme le Château des Gaschetières, la forêt Solognote constitue un lieu de balades privilégié.

 

MESSAS | 4 km à l’est de Beaugency

Puits à Messas

Bâtie autour de la charmante église Saint-Vincent, édifiée au 16e siècle, et jalonnée de nombreux puits en pierre, Messas reste une commune rurale à taille humaine où il fait bon vivre.


LES PERSONNALITÉS DES TERRES DU VAL DE LOIRE QUI EN PARLENT LE MIEUX…

BÉATRICE ET RÉGIS ÉCOSSE, hébergeurs d’âmes et d’Art | Messas

propriétaires du clos de la vigneronne
Photo ©Le clos de la vigneronne

 

Le Clos de la Vigneronne, c’est une histoire d’art et de jardin ! Béatrice et Régis se sont installés à Messas, il y a bientôt 2 ans, pour y ouvrir leur maison d’hôtes. Natifs de la région parisienne, ils ont été séduits par la richesse du patrimoine et la nature des Terres du Val de Loire.
Régis s’occupe avec brio du parc arboré et de la piscine d’été, Béatrice de l’accueil, des hôtes et des intérieurs de l’ancienne maison vigneronne. Ils ont voulu en faire un lieu qui leur ressemble, un endroit d’échanges et de découvertes artistiques dans un cadre verdoyant et reposant.

La maison accueille des artistes régionaux de talent : peintres, sculpteurs, céramistes y exposent dans les chambres, les parties communes et le jardin. De plus, des événements privés, concerts, lectures, théâtre y sont régulièrement programmés. C’est un lieu chaleureux et plein de vie, hébergeur d’âmes et d’art…

www.leclosdelavigneronne.com


TAVERS | 3 km à l’ouest de Beaugency

Lavoir à Tavers

En empruntant “le Chemin des eaux”, vous découvrirez un village pittoresque, traversé par le cours du Lien, bordé par de jolis lavoirs et moulins. La promenade vous mènera au site des Fontenils, source Beauceronne qui provoque des bouillonnements que l’on appelle sables mouvants, dont l’eau cristalline, bleutée à certains endroits par un fond argileux, reflète les contours d’une végétation luxuriante.

Tavers garde, d’un passé millénaire, de nombreux vestiges préhistoriques à l’exemple du dolmen de Feularde plus connu sous le nom de La Pierre Tournante.

Dolmen à Tavers

 

VILLORCEAU | 4 km au nord de Beaugency

Parterre fleuri à Villorceau

Villorceau, ce n’est pas seulement une charmante commune située au cœur d’une terre propice à la culture du blé et du maïs, mais c’est surtout une ville restée dans l’histoire par la célèbre bataille qui porte son nom et qui, en décembre 1870, opposa l’Armée de la Loire aux Prussiens (un monument dédié à cette bataille est situé sur le lieu dit “Villevert”).

 

〉 AUX ALENTOURS DE CLÉRY-SAINT-ANDRÉ

Reflets des paysages, les maisons traditionnelles du Val d’Ardoux, anciennes fermes d’élevage ou maisons vigneronnes, affichent tantôt les teintes rustiques des briques de Sologne tantôt la blancheur lumineuse de la pierre du Val de Loire.

Secrètement blottis au fond des bois ou d’une allée, les châteaux dévoilent leurs origines médiévales ou leurs allures néo-Louis XIII de la fin du 19e siècle.

 

MÉZIÈRES-LEZ-CLÉRY | 4 km au nord de Cléry

Mézières vous ouvre les portes de la Sologne… Synonyme de nature et d’authenticité, elle offre une véritable mosaïque de couleurs et de paysages, au fil des saisons, où l’on espère apercevoir du gibier. La richesse de sa faune et de sa flore en fait un lieu privilégié pour les amoureux de la nature, de la chasse et de la pêche.

Mais la commune possède également une curiosité qui laisse encore planer autour d’elle un parfum de mystère…
Tous les Cléricois (habitants de Cléry) connaissent la Butte des Élus ! Ce grand monticule de terre, de 12 mètres de hauteur et 70 mètres de diamètre, suscite encore de nombreuses interrogations… et chacun y va de sa version ! Vous retiendrez certainement celle qui vous plaira le plus…

Peut-être la butte a-t-elle été formée par de la terre apportée, dans son tablier, par la Vierge de Cléry ?
Peut-être était-ce une vigie destinée à communiquer entre Beaugency, Meung-sur-Loire et Orléans ?
Peut-être que cette butte est un tumulus, c’est-à-dire un tombeau élevé à la mémoire de plusieurs guerriers ?

Une étrange découverte a d’ailleurs été faite, au 19e siècle, par le propriétaire du lieu qui, pour planter une vigne, a défriché un des versants de la butte : un tombeau où se trouvaient deux lames d’épées repliées sur elles-mêmes, des fragments d’armures, des bracelets et colliers en bronze et en or, une médaille ainsi que des monnaies gauloises.

Aujourd’hui, la Butte des Élus est couronnée par une statue de la Vierge, qui aurait été érigée en remerciement pour la protection du village durant la guerre de 1870.

On dit aussi que les jeunes femmes qui passent sept fois sous l’arche qui soutient cette statue, sans rire ni sourire, sont assurées de trouver un mari ou la fertilité ! Mesdemoiselles, à vous de jouer !

Butte des élus à Mézières lez Cléry

〉 AUX ALENTOURS DE MEUNG-SUR-LOIRE

BACCON | 9 km au nord de Meung-sur-Loire

Église de Baccon

Le village de Baccon a quelques anecdotes à vous conter… En effet, plusieurs personnages historiques sont passés dans son bourg. Notre “Jeanne d’Arc Nationale” aurait séjourné à l’auberge qui se trouve juste à côté de l’église Saint-Quentin, “La ferme du Coq”, en sortant d’Orléans pour aller battre les Anglais à Patay le 18 juin 1429. Un monument commémore d’ailleurs son passage à quelques kilomètres.

Dans cette même auberge, les gens d’armes de l’évêque de Meung-sur-Loire y arrêtèrent un certain François Villon, dans la grand’salle, ce dernier ayant osé dérober les vases sacrées de l’église de Baccon. Enfermé dans les geôles du château de Meung, il n’en fut délivré que grâce à la mansuétude du Roi Louis XI.

Toute proche de là, une drôle de tour va immanquablement attirer votre attention… Mais à quoi pouvait-elle donc bien servir ?

Tour de Chappe à Baccon

La Tour Chappe, tel est son nom, a été imaginée, à la fin du 18e siècle, par Claude Chappe, célèbre inventeur du télégraphe aérien. La France fut alors le premier pays à posséder ce genre de réseau de télécommunications. Installée sur les hauteurs de la petite Beauce, la Tour Chappe faisait partie de la ligne télégraphique reliant Paris à Bayonne. Impressionnante avec ses 23 mètres de haut, elle rivalise avec le clocher de l’église, sa voisine.

C’est une tour rescapée car plus de 500 avaient été construites en France; il en reste aujourd’hui environ 10.

Ne manquez pas, en repartant de Baccon, de vous arrêter du côté de l’élégant château privé de La Touanne… car même si le bâtiment ne se visite pas, hormis durant Les Journées du Patrimoine, il présente un joli équilibre architectural, datant du 17e siècle, installé sur un charmant domaine boisé, bordé par Les Mauves. La même famille possède la propriété depuis plus de 300 ans.
Vous pouvez séjourner dans l’une des chambres d’hôtes que propose le château (voir la rubrique “Préparer”, “Se loger”).

château de la Touanne

 

HUISSEAU-SUR-MAUVES | 9 km au nord de Meung-sur-Loire

Château de Huisseau sur Mauves

Tracez votre route jusqu’à Huisseau-sur-Mauves, charmante petite commune située aux confins des trois grandes régions naturelles du département, La Petite Beauce, La Forêt d’Orléans et Le Val de Loire, qui détient un beau patrimoine qu’il ne faut pas manquer !

Tout d’abord, admirez son château, installé au cœur du village depuis le 10e siècle et remanié jusqu’au 18e. Cette ancienne forteresse bâtie sur une motte, protégeait les régions défrichées, face à la forêt toute proche. Ses façades, côtés, toitures, poterne et douves sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis octobre 1970.

D’imposants vestiges de l’ancienne église du 13e siècle, construite d’ouest en est contre les murs du château, jouxtent l’église neuve, bâtie du sud au nord à la fin du 19e. Cette ancienne église possédait jadis trois nefs, dont deux ont été détruites par les protestants en 1562.

église de Huisseau sur Mauves

L’église Saint-Pierre-aux-Liens possède une très belle sculpture en bois du 17e, “Le pèlerin”, classée Monument Historique, également en 1970.

Huisseau est traversée du nord au sud par de jolies petites rivières, les Mauves, qui ont longtemps été utilisées pour actionner les nombreux moulins situés dans la commune. Le moulin à eau de Flit et son mécanisme datent de 1850. Le four à pain et le bief, à l’exclusion des constructions adventices sur le pignon nord et la façade ouest, sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1991.

 

COULMIERS | 17 km au nord de Meung-sur-Loire

Coulmiers fut le théâtre d’une victorieuse bataille de l’Armée de la Loire, le 9 novembre 1870, menée par le Général d’Aurelle de Paladines sur les troupes bavaroises du Général Von der Thann Rathsamhausen.

Un imposant et majestueux monument funéraire y a été érigé, en 1876, pour accueillir et honorer les soldats morts au combat.

 

BAULE | 3 km à l’ouest de Meung-sur-Loire

Église de Baule

Baule est située dans le périmètre du site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, entre Meung-sur-Loire et Beaugency, et est constituée d’une succession de jolis hameaux. Son histoire a été longtemps liée à celle de la culture de la vigne aujourd’hui disparue et remplacée par la polyculture.

Aujourd’hui, c’est son festival des arts de la rue, Baule d’Airs, qui fait sa renommée. Aux beaux jours, vous apprécierez de faire une pause à la “Corne des Pâtures”, sympathique guinguette installée sur les bords de la Loire.

 

〉 DANS LA BEAUCE ORATORIENNE

Vous n’avez jamais entendu parler de la Beauce Oratorienne ? Il est temps pour nous d’éclaircir le sujet…

À quelques dizaines de kilomètres au nord de la Loire se trouvent des richesses historiques et archéologiques insoupçonnées : dolmens, mégalithes, voie gallo-romaine, châteaux, ancien four à chaux, églises… Faîtes un détour et osez une escapade du côté de ChandryCoulmiers, Ouzouer-le-Marché, Tripleville ou encore Verdes.

 

CHANDRY | 15 km au nord de Meung-sur-Loire

Croix de Chandry

Située au carrefour des routes d’Ouzouer-le-Marché et de Bizy, la Croix de Chandry marque l’emplacement d’un très ancien cimetière.
Ce monolithe de 7 mètres de haut date de la fin du 15e siècle et est classé à l’inventaire des Monuments Historiques depuis le 2 février 1962.

À la Révolution, des hommes, venus saccager l’église d’Ouzouer, évoquèrent leur intention de passer le lendemain détruire la croix de Chandry. Apprenant cela, trois paysans l’enlevèrent et l’enterrèrent dans un champ. Quand la tourmente fut passée, ils remirent la croix en place ainsi qu’en fait foi l’inscription suivante : “Reconstruite en l’an XI de la République française (1803) par Jean-Denis Malfray”.

Une légende raconte qu’un agneau aurait découvert la croix en allant s’agenouiller sur une butte de terre où elle fut trouvée.
Sur une des faces, on voit une très belle représentation de la Vierge et l’Enfant, et sur l’autre face, le Christ en croix. Chaque branche se termine par une fleur de lys.

 

OUZOUER-LE-MARCHÉ | 18 km au nord de Meung-sur-Loire

église d'Ouzouer le Marché

Ouzouer présente un attachant patrimoine tel que l’ancienne église Saint-Martin dont la construction se situe entre le 11e et le 13e siècle, au moment de la création de la paroisse. Son portail, de style Renaissance, possède une jolie corniche supportée par des pilastres et des chapiteaux sculptés.

 

TRIPLEVILLE | 23 km au nord de Meung-sur-Loire

Dolmen à Tripleville

Vous voici en présence de l’une des plus importantes concentrations de mégalithes du Loir-et-Cher ! Elle se développe, d’une part, sur la haute vallée de l’Aigre et, d’autre part, sur le bassin des Mauves dans le Loiret.

Les dolmens, vastes sépultures collectives, furent construites à partir de dalles de calcaire prélevées sur le plateau de la Beauce. Ceux de Tripleville se nomment “le palet de Gargantua”, “la Mouise Martin” ou encore “gros perron”. Vous y découvrirez également le plus grand menhir du département, le menhir dit “de la Drue”.

 

VERDES | 28 km au nord de Meung-sur-Loire

Voie romaine à Verdes

Verdes est une ancienne cité gallo-romaine qui fut détruite par les invasions barbares mais qui conserva ses grandes voies de communication jusque dans les années 1850. La plus célèbre de la région, redécouverte par hasard par un paysan en 1856, est “la voie de Jules César” visible au cœur du centre-ville.